Nath.

-First they want you to come there two times a week, then three times a week, and eventually you’re starting every sentence with ‘my therapist says’…

-My therapist says that’s a very common fear.

 

* * *

C’était encore l’été le soir où je suis retournée voir Nath, malgré que Septembre était déjà arrivé, trop vite encore une fois. Je l’ai attendue sagement dans la salle d’attente lilas et vert forêt (un match ben trendy de v’la quoi, 15, 20 ans?), puis elle m’a guidée dans son petit bureau à la lumière tamisée. La première fois ,j’y étais allée presque à reculon; là, j’avais juste le goût de lui crier «NATH, NATH, S’TE PLAÎT, GÈRE-MOI TABARNAC!».

Mais on crie pas dans le bureau de Nath. C’est trop paisible. Elle m’invite à m’asseoir d’un geste doux.

«Bienvenue.»

C’est ici qu’on se retrouve, que je lui dis avec une tentative de sourire dans le fond de la voix qui sort plus comme un reste de tremblement de terre. Elle sourit, doucement encore. Je prends une grande respiration.

«Je me sens vraiment triste.»

C’est pas la première fois, faut dire, que j’me retrouve à ce point-là. Y’a eu le monsieur que j’ai vu juste deux fois mais à qui j’aurais pas su quoi dire. Y’a eu une française avec un nom de française qui parlait beaucoup plus d’elle-même qu’elle m’écoutait pis qui somme toute gossait en sacrament. Pis après y’a eu Nath.

C’est pas mal le match parfait. Parfait parce qu’elle parle pas beaucoup et que j’ai moi-même beaucoup de spinnage mental à évacuer (OKÉÉÉÉÉ PIS QUE J’ADORE PARLER DE MOI-MÊME). Les premières fois c’était plus moi qui parlait, elle se faisait un portrait j’imagine. Mais là c’est plus un échange.

On parle de tout, Nath pis moi. Je raconte ce qui s’est passé dans ma semaine, les affaires qui me stressent, les choses que j’ai à faire, les questions qui me trottent dans la tête, mes p’tits chicanes avec mon chum, mes projets. Des fois elle s’intéresse plus au passé, genre, le classique «parlez-moi de votre enfance». Ça dépend. Elle est relax. Elle me sort pas toujours des millions de grandes vérités; je dirais plus qu’elle m’aide à m’enligner, qu’elle met en lumière les p’tits détails que j’avais pas vu passer. Sti qu’elle est nice. Elle catche, tsé?

Fait que j’en suis là, encore, ouais, à aller jaser de moi avec KEKUN. J’pas sûre de comment ça se fait, d’ailleurs. J’ai pensé les hormones de fille, la fatigue qui décolle jamais pis l’anxiété qui fait pareil, l’empilade de changements que j’pas capable de gérer, ma job que j’haïs pis l’inquiétude de mon futûuur, je le sais-tu moi. Mais j’ai pas trouvé. Nath, elle pense que c’est une overdose d’émotions, genre. Trop de tout, tout le temps. C’est surprenant que vous n’aillez pas crashé avant, qu’elle dit. Comme une bombe à retardement. J’me sens profondément triste, frustrée, anxieuse, stressée, déprimée, découragée, perdue, désorientée, démotivée, tout ça à 500%.

J’va te dire que c’est tout un processus, de RALENTIR. Un esti de processus de marde si tu veux mon avis. Moi, ralentir? En faire moins? Whaattttt? Me semble que je suis supposée être capable de travailler + écrire deux blogues + faire de la musique + faire de la rédac Web + écrire un livre + faire du PR + assister à des événements + étudier + avoir un bel appart propre + être en couple + voir mes amies régulièrement + être proche de ma famille + me chercher une nouvelle job + gérer mes esti de problèmes de poumon + lire au moins un livre par mois + pratiquer mon italien + être tout le temps chix + m’entraîner pis faire du yoga + mettre mes finances à jour + FAIRE POUSSER MES CHEVEUX GENRE METTRE DE L’HUILE D’ARGAN DEDANS PIS PAS LES ATTACHER POUR PAS LES BRISER + cuisiner + être toujours de bonne humeur + jamais rien oublier + me faire les sourcils + avoir une belle peau + toujours avoir un agenda ordonné + être fucking érudite + être zen et profiter de chaque moment? NON? ME SEMBLE QUE CHU CAPABLE DE FAIRE TOUTE ÇA À 100% ESTI C’PAS COMPLIQUÉ ME SEMBLE? Tout le monde fait tout ça non? Me semble que c’est ça être une slashie tsé agente administrative SLASH rédactrice SLASH étudiante SLASH musicienne SLASH amie SLASH blonde SLASH fille/soeur/cousine SLASH fashionista ben tendance SLASH auteure vraiment productive et créative? C’est de même que ça marche la vie, non? Non?

Ben non.

Ben.

Tu vas me dire « Ha ben c’est ça la vie hein, tout le monde a mille choses à faire, tout le monde a plein de projets, tout le monde doit être partout et doit tout faire en même temps, habitue-toi ».

Ouain, mais, c’est-tu vraiment ça, la vie, genre la vie qu’on veut vraiment? La vie que moi je veux? J’veux-tu me brûler ben raide pour pouvoir dire que j’fais donc ben 948498798759483 affaires pis que chu donc ben hot ou j’veux, des fois, passer six heures à jouer à Kim Kardashian Hollywood sur mon iPad en flattant le chat pis en buvant un p’tit thé chaï à la citrouille du David’s Tea sans sentir que je suis pas en train d’ACCOMPLIR quelque chose, sans me sentir coupable ou juste paresseuse? Tout un exercice laisse-moi te le dire.

Fait que, vu que tout se fait souvent mieux en gang (tu peux insérer ici les images mentales qui te tentent #lol), pis parce que l’Action de Grâce s’en vient pis toute, j’te propose de t’arrêter deux minutes avec moi pis de prendre un graaand ressppiiiiiir, de dire merci pour tout ce que t’as pis juste à cet instant-là de rien vouloir de plus pis de pas te sentir mal de rien pis de pas te laisser envahir par rien pis de juste fucking chiller.

 

BISOUS BISOUS, BONNE CHANCE, BYE

 

tumblr_nb0v6sdMSp1rpowflo1_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s