2015: La reconquête du swag

On se dit ça à chaque année, mais 2014, QUELLE OSTI D’ANNÉE.

Check le topo.

LES HAUTS: Je suis in love avec un gars full sexy pis intelligent qui a transformé notre appart en board Pinterest pis qui m’amène faire des escapades dans son Westfalia. Je suis allée à New York cet automne. Je retourne à l’université là là, en rédaction. Je travaille juste quatre heures par jour, donc j’ai tous mes après-midis pour faire ce que je veux.

LES BAS: Quatre heures par jour de job = PAS UNE ESTIFI DE CENNE. On m’a diagnostiqué une maladie pulmonaire chronique ET un trouble d’anxiété généralisé. J’ai perdu mon grand-papa. Pas mal de marde, finalement.

Fait que ma fin d’année s’est déroulée entre les rendez-vous médicaux, les pilules et leurs effets secondaires, et le divan à regarder Gilmore Girls avec Boubou qui ronronne sur moi. Pas capable d’aller au yoga ou de courir, pas capable d’écrire, pas capable de voir du monde, pas capable de me rappeler de ce que mon chum m’a dit la minute d’avant, emo comme Drake. Repos forcé, du corps comme de la tête. J’étais au summum du low batt.

Une fois que le nuage noir a commencé à se dissiper et que j’ai arrêté de me traiter d’osti de loser paresseuse, j’ai décidé de profiter de ce moment-là pour de vrai. Ben oui, des fois ça voulait dire des marathons Netflix pis des siestes à deux heures de l’après-midi pis jouer à Candy Crush pendant une heure. Ben oui, des fois ça voulait dire pleurer à tous les jours. Ben coudonc.

Mais je me suis aussi mis en mode préparation pour la nouvelle année. J’ai lu les livres des filles qui me font tripper (Mindy Kaling, Tina Fey, Amy Poehler, Lena Dunham… tous excellents, mais Mindy l’emporte) pour une méga-dose de GIRL POWER, j’ai passé plein de temps sur Tumblr et Pinterest pour repenser mon univers créatif (…OK pis pour le fun), j’ai écris des nouvelles chansons, j’ai remis du blond dans mes cheveux, j’ai recommencé à faire des squats, je me suis acheté du linge qui me fait comme du monde… Une genre d’opération inspiration et self-esteem. Il reste bien d’autres rendez-vous de médecins, un traitement à la cortisone en février (#party), et un horaire irrégulier (job très tôt le matin, école le soir), mais malgré tout, y’a quand même du rose à l’horizon.

SO, avec tout ça, mes résolutions pour 2015?

1) Profiter de mon retour aux études pour perfectionner mon style d’écriture et rencontrer du monde nice, j’espère.

2) Lire beaucoup, beaucoup, beaucoup.

3) Décrocher des Internet et m’en servir avant tout pour apprendre. Ça veut dire cleaner mes réseaux sociaux pour garder seulement les gens que je connais vraiment ET/OU qui m’inspirent dans mon travail, et flusher tout ce qui est connaissances ou relations éloignées, potins et comparaisons malsaines.

4) Parlant de comparaison, ARRÊTER DE ME COMPARER À TOUT LE MONDE, FUCK. Nouveau mantra: Focus on your own shit.

5) Prioriser. Qu’est-ce que je veux faire dans ‘vie? Écrire. Fait que j’va faire ça, à l’école pour éventuellement le faire au travail, en musique pour faire des shows, et sur mon ordi pour un jour finir mon cristi de manuscrit de livre. Ça veut probablement dire que d’autres projets vont prendre le bord. Kesssss tu veuuux, life is life, na na na na na.

6) Prendre soin de mon corps: recommencer mes petits vidéos d’exercices (#VictoriasSecretButtWorkout), manger vegan le plus possible, couper l’alcool au strict minimum, voire totalement, arrêter de choker la crème hydratante quand je sors de la douche (y’a pas juste la face qui sèche yo), aller me faire faire les sourcils par une pro, blondir mes cheveux jusqu’à temps que j’aille l’air des soeurs Olsen, essayer d’enfin dormir comme du monde, boire beaucoup d’eau…

7) … Tout ça en étant zen et en relâchant la pression. VIVRE LE MOMENT PRÉSENT LOLOLOL. (Sans niaise, faire une affaire à la fois, une journée à la fois.)

8) Gérer mon argent comme une grande personne (présentement ça veut dire un pot mason pour le budget voyage et une vieille enveloppe tout froissée dans le tiroir pour le budget coiffeuse — ça marche j’te jure).

9) Dire allô à mes amis plus souvent, même quand je me sens sauvage, bête, triste ou frue. Les amis c’est important.

10) Avoir du plaisir, man! Chanter des chansons, mettre du rouge à lèvres mauve, faire des p’tits voyages, me faire faire des nouveaux tattoos! YOLO, criss!

Fait que bref, 2015, c’est l’année où je retrouve mon swag.

BONNE ANNÉE BITCHES!

tumblr_nhcsgd50Pz1rq1sano1_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s