1-2

Avant ce qui arrivait c’était qu’on fuckait à deux mais j’faisais l’amour toute seule.

C’était facile on fuckait pis moi j’aimais en secret.

Je l’aimais pas lui, là, non sûrement pas.

J’aimais plus ce qu’il était peut-être.

Mettons, ce qu’il dit peut-être à sa mère quand elle l’appelle au téléphone, «Allô maman ça va moi oui je t’aime maman OK bye maman bye».

Ce qu’il mange peut-être, parce que disons-le, des patates douces pis du beurre de pine c’est quand même chargé niveau séduction.

Le couvre-lit qu’il achèterait chez les Suédois si des fois on faisait un peu l’amour pis qu’il faisait pas juste fucker mon corps de fille plein de fesses pis de seins.

Ce qu’il dirait peut-être de moi aussi là comme «ma chix fait ci ma chix dit ça ma chix c’est la plus hot de toutes les chix pis c’est la plus chix en plus».

Ces peut-être là j’étais en amour avec en pas possible, un amour de pas d’allure, un amour de ça se peut pas. Tout le temps, avec chacun. Pas que y’en avait tant, parce qu’une crisse de folle peut pas tant se permettre d’aimer des peut-être souvent. Mais les fois que y’en avait tsé.

Là ben j’fuck pas pis j’aime pas non plus pis c’est plate en crisse on va se le dire.

Mais l’affaire avec les filles j’sais pas si tu le sais, c’est que quand tu leur fuck leur corps de fille tu leur fuck encore plus leur coeur de fille.

tumblr_mc3wqrxyr41rsr53ro1_1280

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s