Les licornes.

C’est-tu pas assez niaiseux pareil s’ennuyer d’affaires pas là, tout le temps.

Le soleil se pense bon d’être encore là pendant que moi j’écoute Ella & Louis, je m’ennuie de Z des fois, je sens l’air de dehors pis je trouve que ça sent New York même si j’ai aucune idée de ce que New York sent présentement pis ça me fait chier de pu m’en rappeler, je pleure devant l’annonce d’Amazon avec le bébé asian pis le chien déguisé en lion, j’ai le goût d’aller danser all night every night en robe à paillettes, je regarde une émission d’ados sourds sur Netflix pis je veux apprendre le langage des signes. C’est quoi donc le signe pour Ça va faire la crise existentielle, j’aimerais ça le savoir je me le répèterais devant le miroir 10 fois par soir 10 fois par matin pis peut-être le midi aussi des fois.

Ouais ouais ouais nostalgie bizarre, nostalgie de toute pis de rien, nostalgie de jamais contente. Nostalgie de licornes. C’est con.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s