L’été.

L’ÉTÉ T’ARRIVES-TU L’ASTI?

J’veux juste ça l’été.

M’faire un gros chigne que mes clips de rallonges paraissent, rejoindre Morin au Parc Jarry, qu’on aille s’évacher sur le bord de la piscine pendant quatre heures pis pas bronzer, faire des p’tites saucettes pis se faire arroser par des enfants multicolores qui crient aigu pis être agressées.

M’en aller faire la Plaza au complet aller-retour huit fois pis finir avec cinquante piasses de linge fluo de chez Ardène.

Grignoter des mangues congelées, boire du Brumont, manger des croissants, développer une dépendance saisonnière aux cafés glacés noirs.

Chiller dans la cours de Jenni en se faisant, ark, licher le pain de fesse par les trois chiens qui nous courent dans les pattes, pis tout oublier ça après trois pichets de sangria. Le soir faire des dancefloors dans la cuisine avec Ja Rule pis X-Tina dans le tapis.

Le Mile-End, man, le Mile-End, quasiment faire l’amour avec le Mile-End tellement tu le prends par tous ses coins pis que tu le tripotes de partout, aweille le Comptoir 21,  aweille le Citizen Vintage, avec la Lumière du Mile-End, je veux me les faire à l’infini.

Mettre des p’tites shorts à la limite de la décence, du linge transparent, des p’tites robes qui volent au vent, des cropped tops plus cropped que cropped, des bikinis pas de tissu, eille YOLO man regarde-moi la peau j’m’en crisse il fait 40 à l’ombre, l’été c’est fait pour mettre pas de linge.

Ma fête! C’est ma fête aussi l’été! Faire un beach party! Faire un brunch festif! Des confettis des banderoles une couronne!

Aller clubber aux gouines, inventer des moves de danse sur du gros hip-hop sale pis commander des tonnes de pichets de drinks qui goûtent le ciel pis s’énerver avec du monde beaucoup trop beau pour être straight.

Mettre du Sun-In dans mes cheveux. J’ai douze ans oui.

Aller dans une foire. Ben quoi je veux aller dans une foire faire la grande roue manger de la barbe à papa pis que mon chum me gagne une peluche géante oui j’veux ça oké.

Pis cet été j’va necker, oh que j’va necker, j’va necker comme si ma vie en dépendait, pis faire des tours de Westfalia en écoutant du Mamas and the Papas, me promener tout nue dans la maison, un été in love ça va être le plus gros des party.

Yo l’été j’t’attends j’suis prête j’te love t’arrives-tu?tumblr_mg8kwlvPHA1rqzm64o1_r1_1280

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s